Vous êtes ici

Benacquista Tonino

Présentation de l’auteur / de la collection

Issu d'une famille d'émigrés italiens de Broccostella, installée à Vitry-sur-Seine, le jeune Tonino Benacquista lit peu, et passe le plus clair de son temps libre devant des séries TV comme les Incorruptibles (il y fera largement référence dans Malavita). Après avoir interrompu ses études de littérature et de cinéma, il enchaîne plusieurs petits boulots dont il se sert comme source d'inspiration pour ses premiers romans, résolument noirs. C'est grâce à La Commédia des ratés publié en 1991, et qui rafle trois prix littéraires la même année, que Benacquista se fait plus largement connaître du grand public. Il délaisse temporairement le genre Noir en 1997 en publiant Saga, un roman mettant en scène 4 scénaristes chargés d'écrire une sitcom bon marché destinée à remplir les quotas de création française d'une chaîne de télé. Grâce à ce livre, Benacquista entre dans le club fermé des auteur à succès. Profitant de sa nouvelle notoriété, Benacquista se diversifie et multiplie les projets : une BD avec Jacques Ferrandez (L'Outremangeur, adaptée au cinéma en 2002), des scénarios pour la TV (un épisode de Puissance 4 sur France 3), une pièce de théâtre (Le Contrat). Parallèlement, Benacquista fait son entrée dans le monde du cinéma. La consécration arrive en 2001 avec l'adaptation sur grand écran des Morsures de l'aube réalisé par Antoine de Caunes en 2001. La même année, il co-écrit avec Jacques Audiard le scénario de Sur mes lèvres, César du meilleur scénario quelques mois plus tard. En 2001, Benacquista publie Quelqu'un d'autre. Nouveau succès critique et public. Sorti la même année Tout à l'égo, un recueil de nouvelles, connaîtra le même destin. Le livre, Malavita sorti en 2004, est l'occasion d'un retour au genre Noir, non sans humour. © Payot Rivages