Vous êtes ici

Barjavel René

Présentation de l’auteur / de la collection

René Barjavel est né en 1911 à Nyons, dans la Drôme. Fils de boulanger et petit-fils de paysans, il travaille avec son père tout en faisant ses études. Il obtient son baccalauréat en 1929, mais ne peut poursuivre, faute de moyens financiers, des études supérieures. En moins d'un an, il est alors tour à tour répétiteur, démarcheur pour agent immobilier, employé de banque, puis journaliste au Progrès de l'Allier ou il restera cinq années. En 1935, il rencontre l'éditeur Denoël, qui lui propose de travailler pour lui, à Paris. Pendant dix ans, il occupe le poste de chef de fabrication, tout en collaborant à différents journaux et revues, en particulier en tant que critique de théâtre et de cinéma.
Ses quatre premiers romans, Ravage (1943), Le voyageur imprudent (1944), Tarandol (1946) et Le diable l'emporte (1948) ne rencontrent pas le succès, et il doit explorer d'autres pistes : le théâtre, puis le cinéma. C'est ainsi qu'il écrit le scénario d'un film de science-fiction, La nuit des temps, qui ne sera pas adapté, mais qui, en tant que roman, est un succès (prix des Libraires 1968). Suivront d'autres grands romans comme Le grand secret, Les chemins de Katmandou, Le blessé ou encore La tempête.
Parallèlement, René Barjavel signe une chronique hebdomadaire dans le Journal du Dimanche, "Les libres propos de Barjavel", jusqu'en 1979. Quelques années plus tard, il consacre des chroniques à l'enchanteur Merlin, au Graal, et écrit, en collaboration avec Olenka de Veer, deux romans qui accordent une large place au merveilleux : Les dames à la licorne (1974) et sa suite, Les jours du monde (1975), puis L'enchanteur (1984), version romanesque de ses réflexions sur Merlin.
René Barjavel est décédé en 1985.
© Pocket

Livres de cet auteur / Composantes de cette collection